Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour Accueil

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 16:32
El Colás

Amada Margarita
vámonos por aquí
yo no me mando sola
Nicolás me manda a mi
amada Margarita
mujer de Nicolás
que freía los tamales
de carne de alcatraz

[Estribillo]
Colás, Colás,
Colás y Nicolás
lo mucho que te quiero
y el mal pago que me das
si quieres, si puedes
si ya tu no verás
ay que bonito baila
la mujer de Nicolas

Si en medio de la guerra
me llegan a matar
con un querido amigo
te mando yo a avisar
si en medio de la guerra
me llego yo a morir
con un querido amigo
te mando yo a decir

Amada Margarita
[d]ónde estas que no te veo
estoy en la cocina
guisando los fideos
amada Margarita
vámonos por aquí
yo no me mando sola
Nicolás me manda a mi

...
...
ahorita me despido
porque no puedo más
estaba yo cantando
los versos de Colás



Colas

Ma chère Marguerite
allons nous en par là
je ne m’en vais pas toute seule
c’est Nicolas qui me commande
ma chère Marguerite
femme de Nicolas
qui fait cuire les tamales *
à la viande de pélican

[Refrain]
Colas, Colas
et Nicolas
avec tout ce que je t’aime
et le peu que je reçois
si tu veux, si tu peux
sinon tu ne verras pas
comment joliment danse
la femme de Nicolas

Si au beau milieu de la guerre
on me tue
avec mon cher ami
je te ferai prévenir
si au beau milieu de la guerre
je venais à mourir
avec mon cher ami
je te le ferai dire

Ma chère Marguerite
où es tu que je ne te vois pas
je suis à la cuisine
en train de faire cuire le vermicelle
ma chère Marguerite
allons nous en par ici
je ne m’en vais pas seule
C’est Nicolas qui me commande

...
...
maintenant je vous quitte
parce que je n’en peux plus
j’étais en train de chanter
les vers du Colas

* farine de maïs et viande cuites enveloppées dans une feuille de maïs.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Los Cholos musique et danse des Andes sur Poitiers - dans Musique et Paroles